PME : innover avec le 7ème PCRDT

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

L'Union européenne propose des aides destinées aux petites et moyennes entreprises, en particulier dans le domaine de la recherche et de l'innovation, pour accroître leur contribution à la réalisation des objectifs en matière de compétitivité, de croissance et d’emploi. Les petites et moyennes entreprises peuvent ainsi bénéficier d'une assistance financière de l'UE en soutien à leurs activités de recherche, de développement technologique et d'innovation.

Le 7ème Programme Cadre, principal instrument de l'Union européenne en matière de RDT, apporte un soutien financier aux activités de recherche transnationales réalisées par et pour les PME.

Ce site a pour objectif de sensibiliser les PME et de les guider pour obtenir un financement européen qui leur permettra de renforcer leurs investissements en recherche et d'améliorer ainsi leur compétitivité. Il  informe également sur les autres sources de financement tels le CIP (Programme Compétitivité Innovation) et les Fonds Structurels, ainsi que sur les synergies potentielles entre ces trois principaux  programmes européens.

Accueil - Actualités

Small Business Act : progrès accomplis et nouvelles actions proposées

Envoyer Imprimer

La communication COM(2008) 394 - «Think Small First»: Priorité aux PME - Un «Small Business Act» pour l'Europe, publiée par la Commission européenne le 25 juin 2008, proposait dix mesures pour offrir aux PME un environnement plus favorable à la libération de leur potentiel et à la création d'emplois.

Lire EUROSFAIRE Actualités du 26-06-2008

Quels ont été les progrès accomplis de 2008 à 2010, tant au niveau européen que national ? Que reste-t-il encore à faire face aux défis liés à la crise économique ? C'est à ces questions que répond la Commission européenne dans une communication sur le " Réexamen du «Small Business Act» pour l’Europe " - COM(2011) 78 du 23-02-2011.

Lire la suite...

PME - Participez aux Actions COST

Envoyer Imprimer

COST - COopération européenne en Science et Technologie - est un instrument bottom-up : ce sont les chercheurs eux-mêmes qui soumettent des propositions d’Action nouvelles sur la base d'un ‘programme de travail, ce qui permet de faire émerger des sujets novateurs et de jouer le rôle de précurseur pour des expérimentations de sujets à un coût très faible. Ces chercheurs appartiennent le plus souvent  au monde universitaire, mais certaines Actions COST ont été proposées par des chercheurs en entreprise.

COST a pour mission de concourir à la " prospérité européenne " : les Actions COST couvrent toute la chaine du savoir, depuis la recherche très fondamentale jusqu’à l’échelon " pré-compétitif ", c’est-à-dire les savoir-faire prêts à une intégration dans un produit lancé sur les marchés économiques.

Consulter Les neuf grands domaines de COST

La participation des PME est fortement encouragée dans les Actions COST et constitue un atout dans les domaines où ce sont précisément les PME qui mènent l’innovation, telles que les technologies de l’information, les industries du bois, les matériaux de haute valeur ajoutée. La mise en réseau de chercheurs académiques et d’entreprises a abouti à quelques succès mondiaux, tels que la standardisation de la norme GSM pour la téléphonie mobile, la mise au point de lampes d’éclairages à faible consommation énergétique par exemple.

Il est clair que COST n’est pas une source de financement de la recherche qui pourrait constituer un "  guichet " de plus pour des subventions publiques. Mais les PME y trouveront des chercheurs motivés travaillant sur des sujets dont les débouchés commerciaux peuvent être rapides, au sein d’une structuration flexible et légère, et dans une stratégie " gagnant-gagnant ".

Lire la suite...

Projets Eurostars - Nouvelle date de soumission fixée au 24 mars 2011

Envoyer Imprimer

Destiné à soutenir les PME innovantes à fort potentiel de croissance, eurostars cible plus particulièrement les entreprises qui réalisent de forts investissements en R&D. En ligne avec les fondamentaux d’EUREKA, l’approche est « bottom-up », tous domaines technologiques confondus et les produits, procédés ou services développés clairement orientés vers le marché.

Les 33 pays membres de l’initiative intergouvernementale EUREKA, ainsi que la Commission européenne, consacrent 65 M€ par an au programme Eurostars. Tous les partenaires des projets lauréats sont financés dans leurs pays, sous forme de subvention. En France, Oseo dédie un budget spécifique à eurostars.

Aspects pratiques :

La prochaine date de soumission de projets eurostars est fixée au 24 mars 2011.

Pour en savoir plus, pour préparer et déposer un projet eurostars, se reporter au site du programme :

Rappel : eurostars est l'une des quatre initiatives soutenues par le 7ème PCRDT - Programme spécifique Capacités - au titre de l'Article 185 (Ex. Art. 169) du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne.

A consulter :

Page 6 sur 14

Vous êtes ici : Accueil