EUROSFAIRE > Mobility >
A la Une :

L’Inauguration du Réseau ERA-MORE en France

Pour en savoir plus sur ERA-MORE :

Site de la FNAK : http://www.fnak.org,

Site de l’ABG : http://www.abg.asso.fr/

Site de la CPU : http://www.cpu.fr

Note CLORA: Le projet d’implantation des centres de mobilité en France

Note CLORA : Le projet de Directive Européenne concernant les Chercheurs Etrangers

Le réseau ERA-MORE (European Research Area - MObility of REsearchers) est en cours de  constitution, mais déjà capable de fournir un “ service minimum ”. A terme, il devrait comprendre environ 350 centres d’accueil en région des chercheurs étrangers, ces centres étant répartis partout en Europe et dans les pays associés au sixième PCRD (Programme Cadre de Recherche et de Développement). L’inauguration des 200 centres de mobilité qu’il comporte déjà (dont 20 en France), aura lieu à Paris à la Cité des Sciences et de l’Industrie (Porte de la Villette) le mercredi 30 juin 2004  en présence du Commissaire Européen Philippe Busquin, et de plusieurs Ministres de la Recherche dont ceux de l’Italie de l’Allemagne et de la France. Cette inauguration et le lancement de l’initiative “ Chercheurs 2005 ” se feront lors d’un colloque (9H à 18H30) intitulé “ Brain Drain, Brain Gain : New Challenges ”. L’inscription est possible en ligne auprès de fuitecerveaux@cite-sciences.fr jusqu’au 23 juin (préciser dans le mail :nom, prénom, fonction, organisme, adresse et téléphone).

Le 29 juin (14H30-18H30) aura également lieu à Paris une réunion importante des différents “ Bridgeheads ” au niveau européen, ainsi qu’une réunion des divers Centres de Mobilité français sous la houlette du nouveau chef de projet (Jean François Goubault, FNAK), et du responsable de la FNAK (Fondation Alfred Kastler), Antony Mauvais (antony.mauvais@fnak.org) qui est le véritable initiateur du projet. En ce qui concerne la réunion des Centres de Mobilité français, l’ordre du jour de la réunion annoncée est le suivant : présentation du dossier “ Européen ” et de la “ Charte du Bon Accueil ”, programme prévisionnel de la formation des personnels et des déplacements en région pour “ mailler ” le réseau, présentation du Portail “ France Contact ” et de la base de données “ Alfred ” qui recense les différents collègues étrangers venus nous visiter, et avec qui il est souhaitable de garder des contacts, discussion sur les divers guides d’accueil recensés des chercheurs étrangers. Ces réunions prendront place à la CIUP (Cité Internationale Universitaire de Paris) qui abrite maintenant la FNAK et qui gérera les fonds européens. Le Directeur en est Monsieur Ronceray. Il faut noter en outre, que le 29 juin au soir (19H30-23H),  le Commissaire Philippe Busquin et le Ministre de la Recherche français ou son représentant participeront à un débat organisé sur le thème de la mobilité. Ce dernier interviendra à la fin des deux films de 52 minutes qui seront diffusés par ARTE ce soir là (dont un s’intitule “ Femmes de tête ”, l’autre traitant plus spécifiquement du sujet de la mobilité des chercheurs).

L’objectif général poursuivi par l’intermédiaire de ce projet est de faire en sorte que le réseau ERA-MORE puisse permettre sur site, et partout en Europe, l’accueil de chercheurs étrangers de façon personnalisée. Bien entendu, au démarrage, un service minimum sera garanti, et peu à peu le niveau des prestations devra s’élever (WP5 du projet). Le réseau français est organisé de façon décentralisée, l’accueil se faisant en région. De manière à densifier le réseau, chaque “ Mobility Center ” implanté dans un grand centre urbain disposera d’un réseau local ou régional. En outre à terme, un réseau étant quelque chose de “ vivant ”, d’autres centres de mobilité pourront  être créés si les flux importants de chercheurs étrangers le nécessitent. Les Centres de Mobilité ont été implantés, là où c’était possible, dans les Pôles Européens Universitaires (Onze en France), qui ont une habitude de l’international, et qui par essence sont des organismes de mutualisation. Ailleurs, ils peuvent être implantés dans des GIS, dans des Associations, dans des Universités, etc…Notons qu’à terme, il est probable que ces centres accueillent aussi les étudiants ressortissant du programme ERASMUS MUNDUS,…

Le Portail Européen de Mobilité des Chercheurs (http://europa.eu.int/eracareers/) devient encore plus qu’avant un outil complémentaire du réseau ERA-MORE. En effet, au delà du recensement au niveau Européen des offres d’emplois scientifiques, et des demandes de la part des chercheurs (comme le fait pour la France le portail (http://www.emploi-scientifique.info), il va permettre une visibilité internationale du réseau ERA-MORE. Il va ainsi recenser la liste de tous les “ Mobility Centers ” de chaque pays, et avoir un lien électronique avec chacun d’entre eux. La signature de la charte de qualité est donc indispensable pour chaque Centre, tout comme l’est l’obligation de maintenir à jour les informations concernant les conditions d’accueil en région. Le portail français qui fera le lien avec tous les Centres de Mobilité implantés dans notre pays s’appelle “ France Contact ”. Son adresse est la suivante : ( http://www.francecontact.net/ ). Il ne présentera que des informations générales utiles partout en France (Fiscalité, Lois Sociales,…) et sera, lui aussi relié, au Portail Européen. Chaque “ Mobility Center ” pourra donc sur son site propre, hébergé par un Pôle Européen ou par une autre structure, fournir quelques pages d’informations spécifiques concernant l’accueil sur le site précis ou la région concernée (le logement, les écoles, la santé,…). Chaque Centre de Mobilité français possèdera donc ainsi à la fois un lien avec “ France Contact ” mais aussi avec le Portail Européen de Mobilité des Chercheurs.

 Le contrat Européen de SSA (Specific Support Action) est sur le point d’être signé, et ses grandes orientations ne devraient maintenant plus changer. Le Ministère de la Recherche avait délégué à trois organisations le soin de mener à bien ce projet ambitieux, et important pour l’attractivité de notre pays en matière de recherche. Le coordinateur du projet est la FNAK. Deux autres structures participent au projet : l’ABG (Association Bernard Grégory), et la CPU/AMUE (Conférence des Présidents d’Université/Agence de Mutualisation des Universités et des Etablissements) à qui a été confiée le PCN “ RHM ” (Point de Contact National pour le programme “ Ressources Humaines et Mobilité ”).

Le projet est prévu pour durer trois ans. Sa gouvernance est assurée de la manière suivante. Un chef de projet a été recruté par la FNAK, et il sera assisté d’une “ équipe projet ” composée de personnes appartenant aux trois réseaux cités plus haut. Un comité de pilotage va être constitué, et aura pour charge “ d’orienter ” le projet, et d’assurer son “ monitoring ” dans le cadre de ce qui a été défini au niveau du contrat Européen. Il se réunira au moins deux fois par an et comprendra les trois “ Bridgeheads ”, un représentant du Ministère de la Recherche, le délégué Général de la CIUP, et d’autres personnes qualifiées si nécessaire. Enfin, un comité technique aura pour objet de faire de la veille “ réglementaire ” en matière de visas, de cartes de séjour, de sécurité sociale,…de donner des avis, et d’aider à la remontée des informations au niveau inter-ministériel en France. Il sera constitué du Chef de Projet, d’experts des trois organisations “ Bridgeheads ” et de spécialistes provenant de plusieurs Ministères.

Ce projet comporte un certain nombre de “ Work Packages ” qui constituent le programme de travail de trois années, et qui sont décrits ci-après :

WP1 Management du projet (recrutement d’un chef de projet, constitution de l’équipe projet, du comité de pilotage, du comité technique, et mise en place des responsables des Centres de Mobilité partout en France)

WP2 Création et animation du réseau (déplacement du chef de projet en région, signature de la Charte du bon accueil des chercheurs étrangers en France et mise en place de “ bureaux d’accueil ” identifiés, constitution des réseaux locaux ou régionaux, et nomination des “ correspondants ”)

WP3 Formation des personnels ( organisation de cycles de formation deux fois par an : rôle d’un centre de mobilité, missions, comment développer l’offre de services,  comment gérer les formalités administratives relatives aux visas, cartes de séjour, les problèmes de sécurité sociale, …..).

WP4 Communication, réunions et échanges (création d’un portail français trilingue  “ France Contact ” lié au Portail Européen, échange de bonnes pratiques, création de plaquettes et campagne de communication, publication d’un guide de formalités, mise au point de questionnaires d’évaluation,…).

WP5 Harmonisation et développement (assurer d’abord un “ service minimum ” partout, puis créer de nouveaux services avec un système d’aide et d’assistance à la mise en place dans les différents Centres de Mobilité).

D’un point de vue financier, la FNAK, coordonnateur du projet devrait recevoir 140.000 euros, l’ABG et la CPU/AMUE 30.000 chacun, et ceci donc globalement  pour trois ans. CIRCA (Communication & Information Resource Centre Administrator) est l’intranet du Réseau Européen ERA-MORE. Il va fournir (http://forum.europa.eu.int/public/irc/) au niveau Européen l’information  relative aux organisations présentes dans le projet, permettre l’échange de documents, le stockage d’informations, et indiquer les dates de réunions, le contenu des sessions de formation, des bonnes pratiques, et faire fonctionner des forums. Le contact au niveau de la Commission Européenne à ce propos est le suivant:  (annegret.ziller@cec.eu.int ).

En guise de conclusion, j’espère donc que beaucoup d’entre vous viendront le 29 et le 30 juin participer aux manifestations prévues, et à l’inauguration du réseau ERA-MORE dont on peut vraiment se réjouir qu ’elle se fasse à Paris. L’organisation d’une telle série d’ événements a mobilisé beaucoup d’énergie, aidons donc Jimmy Jamar de la Commission Européenne, la Cité des Sciences et de l’Industrie, la CIUP, et le Ministère de la Recherche, à en faire des évènements mémorables….

Patrick Navatte
PCN “ Mobilité ”